Explosion d’une bombe à Kasindi : cadre de l’Ecidé, Mbaya Musampa estime que « ce crime rentre dans la logique de la balkanisation dénoncée depuis tant d’années »

Mbaya Musampa, haut cadre du parti Engagement citoyen pour le développement (Ecidé) de Martin Fayulu a réagi, ce lundi 16 janvier, à l’attentat enregistré dimanche dernier à Kasindi dans le territoire de Beni.

Pour lui, cet acte terroriste s’inscrit dans la stratégie du projet de Balkanisation de la République Démocratique du Congo. Ce haut cadre pense, pour sa part, que ce crime, à l’instar d’autres, vise à créer la terreur, faire fuir les populations, exploite illicitement les resources naturelles et installer les populations des pays voisins qui commanditent ce plan diabolique.

« J’aimerais présenter mes condoléances les plus attristées aux familles endeuillées, j’aimerais leur témoigner ma solidarité et celle de mon parti Ecidé mais aussi la solidarité de l’ensemble du peuple congolais. J’aimerais alerter mes compatriotes. J’aimerais les amener à prendre conscience que le projet de balkanisation que nous dénonçons depuis tant d’années n’est pas une stratégie de politique pour conquérir le pouvoir. C’est un projet réel et qui menace notre pays.  Le crime qui vient d’être perpétré dans le territoire de Beni s’inscrit dans cette logique qui consiste à dépeupler ce territoire énormément riche afin de rendre l’exploitation illicite face aux voisins mais aussi d’y installer les populations qui viennent des pays environnant », dénonce ce jeune et haut cadre du Parti Ecidé.

Il fustige en outre, l’attitude des gouvernants qu’il accuse d’être de mèche avec les agresseurs.

« Tous ces crimes qui se commettent depuis 2014 se font de l’indifférence totale des différents gouvernements qui se sont succédé à la tête de notre pays. Cette absence de volonté de mettre fin au projet de balkanisation s’apparente à la complicité avec les agresseurs », accuse-t-il.

Enfin, Mbaya Musampa appellent les congolais à voter aux prochaines échéances électorales, pour les dirigeants « dignes » de maintenir l’intégrité territoire de la RDC.

«Ce que je peux demander aux peuples congolais de saisir l’opportunité qui se présente devant nous le 20 décembre pour se choisir des dirigeants qui soient dignes de maintenir le Congo dans ses frontières héritées de la fin de la colonisation et capable de le faire respecter », conclut-il.

Les conséquences sont encore énormes après l’attentat à la bombe dimanche 15 janvier à Kasindi, cité frontalière avec l’Ouganda. Ce lundi, les autorités indiquent que le bilan de l’acte terroriste s’élève à 14 morts et 63 blessés. La veille, l’armée avait avancé un bilan de 10 morts et 39 blessés. Ces derniers sont pris en charge au centre de santé de référence de Kasindi.

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima s’est rendu à Kasindi pour constater les dégâts. Les effets de la déflagration de la bombe sont encore visibles. On peut voir des chaises, bancs cassés et des signes d’explosion sur les murs.

L’attaque est revendiquée par les combattants ADF qui ont prêté allégeance à l’Etat islamique.

Share:

More Posts

Send Us A Message